Did you mean "disintegrated"?

> recent entries
> calendar
> friends
> arpegiatorNET (v3)
> profile

Tuesday, June 12th, 2012
4:12p - Long time no C... (c'est MADE in Japan, pas MAN, bon sang!)
(soit dit en passant, c'est pire qu'une faute d'orthographe, c'est carrément un faux-sens!)

Alors que s'est-il passé en fait? La réponse ici:

Où est le chasseur?Collapse )

Le festival Made in Japan, 3e édition. Attention, ceci n'était pas une convention, ne l'a jamais été, et ne le sera sans doute jamais. Une convention, comme vous les connaissez, dispose toujours d'un budget d'une part, et se donne tous les moyens de communication possibles d'autre part. D'ailleurs, nous n'avions pas de budget, et ce n'était pas notre vocation d'attirer les foules. Et pourtant...

Et pourtant, d'après les estimations de Notre Président de Notre Présipauté, notre événement a compté pas moins de 1000 entrées. Quand on sait que Japan Tide à Nantes, une vraie convention (plus de moyens que nous mais moins que Mang'Azur ou EPITAnime), en a fait 1500, eh ben on n'a pas à rougir. Le tout c'était de rester plus longtemps pour voir le reste des activités scéniques. Des jeux de scène, deux démonstrations de Jérémy Xatard, deux concours cosplay, un concert et un flashmob, sans oublier une cérémonie du thé... ça fait beaucoup pour un festival à entrée gratuite, vous ne trouvez pas? Et ne dites pas qu'avec une vingtaine de jeux arcade & consoles en accès libre, plus les jeux musicaux, plus les jeux de société, plus l'atelier de couture, y'avait rien à faire entre temps... Amis visiteurs qui n'aviez même pas pris la peine d'attendre le reste du programme et êtes repartis dépités parce que vous vous attendiez à un truc du genre Bordeaux Game Show: dommage pour vous!

Oui, ce n'est pas grand chose comparé à ces hypermarchés géants connus sous le nom de Paris Manga ou Japan South-Korea & Comics Expo (*). Et alors? Vous qui vous dites fans hardcore de Disney, auriez-vous oublié qu'il en faut peu pour être heureux? Nous n'avions qu'un seul stand de ventes de produits pour geek-otakus durant ce festival, un stand qui n'a pas eu à payer sa place (contrairement à certains qui font payer le mètre linéaire au moins trois fortunes et demie), et qui n'a rien reçu en retour de notre part. Notre seul revenu financier était la restauration. Et quelle resto: composée en grande partie de cuisine japonaise. Pour un Made in Japan, quoi de mieux?

Quant au parcours du chasseur d'images, vous l'aurez ici: http://tinyurl.com/CODEDCAMS

Pour ceux et celles qui veulent s'intéresser à mes pérégrinations en plus de mes photos, voici mon récit:

Coupé parce que tout le monde n'a pas à lire mon blah blah blah...Collapse )

Petit événement sans avoir la prétention des grandes conventions, mais bon, on fait avec ce qu'on peut, et même si c'est peu, on a rendu un millier de gens heureux, c'est l'essentiel! Hein Baloo?




(*) Malgré son nom de "Japan Expo", on y trouve de plus en plus de contenu coréen, en plus de la présence voisine du salon Comic Con. La dénomination "Japan Expo" est donc à remettre en cause. Constat qui n'est pas inhérent uniquement à cette convention estivale, je précise...


current mood: accomplished

(comment on this)


<< previous day [calendar] next day >>

> top of page
LiveJournal.com